Visa et formalités administratives pour un séjour en Turquie

Afin de profiter au mieux de son séjour en Turquie, il est essentiel de connaître les formalités administratives à respecter avant de partir. Ainsi, diverses étapes doivent être respectées et divers documents préparés.

Les formalités administratives.

Pour pouvoir entrer sans encombre en Turquie, il est absolument nécessaire d’avoir son passeport en cours de validité. On peut également utiliser la carte d’identité nationale pour pouvoir s’identifier auprès de l’autorité. Pour un court séjour (c’est-à-dire pour un séjour d’une durée de trois mois ou moins), les ressortissants français peuvent entrer et circuler librement en Turquie sans visa. Ils doivent juste présenter soit le passeport soit la carte d’identité nationale. Mais dans la mesure du possible, toujours utilisé le passeport qui est plus facile à identifier pour les autorités. Pour ceux dont le séjour va durer plus de trois mois, il est nécessaire de s’adresser à l’ambassade de la Turquie ou dans un consulat turc de son pays afin de prendre possession d’un visa.

Formalités d’entrées

Que vous partez avec un passeport ou une carte d’identité, assurez-vous que le document est d’une validité d’au moins trois mois à compter du jour de départ de la Turquie. A l’arrivée, les possesseurs de carte d’identité se verront confier un document par la douane. Il faudra garder ce document précieusement parce qu’il faudra le présenter quand vous quittez la Turquie. Depuis janvier 2012, les visas ont été annulés pour les Français, les Suisses, et les Luxembourgeois si le séjour dure moins de trois mois. Par contre des visas de tourisme sont obligatoires pour les Belges pour le coût de 15€ , et les Canadiens pour 60$ ou 45€. Les enfants mineurs doivent être en possession d’un passeport individuel, d’une pièce d’identité ou être affiché sur le passeport d’un de ses parents. Dans le cas ou l’enfant devrait faire le voyage sans un adulte, il faut envisager une permission de sortie délivrée par l’autorité compétente. Dans cette situation, le port du passeport est définitivement obligatoire.

Les formalités pour une voiture

Si vous désirez conduire jusqu’en Turquie, il faudra détenir le permis de conduire nationale ou le permis international (celui-ci est mieux) Il faudrait également la carte verte d’assurance si votre compagnie couvre la Turquie. Si ce n’est pas le cas, il est conseillé de prendre une extension. Le passeport est nécessaire pour celui qui possède la voiture. Un tampon particulier pour véhicule sera mis sur le passeport du propriétaire.