L’héritage historique de Cordoue

Cordoue, ou Córdoba dans la langue de Cervantès, est une magnifique ville située dans la province du même nom en Andalousie. Située sur les rives du fleuve Guadalquivir, Cordoue fascine avant tout pour son inestimable richesse architecturale, héritée d’un passé qui remonte l’époque romaine. Son centre historique fait aujourd’hui partie de la liste du Patrimoine mondial de l’Humanité dressée par l’UNESCO.

Les principaux monuments historiques de Cordoue

On vient à Cordoue pour vivre l’histoire et je dois vous dire que chaque rue et ruelle est l’occasion de s’émerveiller. Il y a tout d’abord l’ancienne mosquée de Cordoue qui est aujourd’hui transformée en cathédrale. Bâti sur le site d’un temple romain, le monument mêle la finesse de l’art omeyyade et le faste de l’architecture chrétienne. À l’intérieur, on remarque les dizaines de piliers qui soutiennent des doubles arcades. À Cordoue, il ne faut pas non plus manquer la visite de l’Alcazar qui est une forteresse médiévale construite par les chrétiens, mais qui intègre également plusieurs éléments architecturaux musulmans.

Plus ancien que les deux monuments principaux de Cordoue, le pont romain qui enjambe le Guadalquivir continue d’être emprunté. Le pont est dominé par la tour de la Calahorra qui est une construction musulmane. Je vous suggère également de partir à la découverte du palais de la Viana qui se trouve sur la Plaza Don Gomez. À l’intérieur, les patios continuent d’être entretenus et dévoile aux visiteurs un cadre enchanteur constitué de fontaines et de jardins. Au déjeuner ou au dîner, goutez au flamenquín dans l’une des nombreuses tavernes de la vieille ville.

Arpenter les petites ruelles de Cordoue

Un détour par les petites ruelles du quartier de La Juderia vous plongera dans le passé. Ce quartier d’origine juive abrite encore l’un des plus belles synagogues de la péninsule ibérique. Ses petites ruelles aboutissent par ailleurs à des sites intéressants, comme le musée de la tauromachie ou encore le parc zoologique. Ce quartier a toujours été celui de la tolérance, avec une cohabitation réussie entre les trois confessions monothéistes.

À moins de 10 km de la ville, vous pourrez également découvrir les vestiges des ruelles qui datent du 10e siècle, dans la médina Azahara. Détruite à la suite d’une guerre civile entre musulmans, la médina s’étale sur trois terrasses fortifiées. Les vestiges en marbre et les nombreuses colonnes attestent de la grande richesse de cette cité éphémère. De retour dans le centre de Cordoue, rendez-vous au quartier de La Magdalena qui s’organise autour de l’église du même nom.