Les fêtes et évènements à ne pas manquer en Turquie

En plus des festivités de la religion musulmane, le calendrier turc est assez garni en matière de festivals culturels. Voilà une excellente nouvelle pour ceux qui veulent découvrir les traditions de cette population. Parmi toutes ces solennités, voici quelques festivals à ne pas rater.

Festival de lutte de chameaux

Le festival de lutte de chameaux se tient tous le troisième dimanche du mois de janvier à Selçuk. Il s’agit d’un sport assez surprenant. Il rassemble à chaque fois des milliers de spectateurs. Comme son nom l’indique, le spectacle s’agit d’une lutte entre deux chameaux qui sont lancés dans une arène, les deux bêtes devraient donc se confronter pendant un laps de temps. Mais rassurez-vous, les animaux ne se blessent pas en général. Celui qui sera le plus faible a souvent tendance à détaler pour échapper à son adversaire. Lors de ce festival, les familles Ottomanes campent carrément dans l’enceinte où se déroule la cérémonie. Ces derniers y apportent sa table de pique-nique et barbecue. Des groupes de musiques traditionnelles animent la festivité. C’est aussi une manière pour les Ottomans de lancer les paris sur la plus forte des deux bêtes. Il faut savoir que la lutte des chameaux est une tradition Turque, venant de la région Egéenne. Je tiens quand même à dire que ce type de spectacle peuvent choquer certaines personnes.

Festival international du Film D’Istanbul

La première édition du Festival international du Film d’Istanbul à eu lieu en 1982. Il s’agit du plus grand et le plus rempli des festivals du film organisés en Turquie. Chaque année, on enregistre plus de 170 000 millions de participants. Plus de 200 films sont présentés lors des festivités comptant les longs métrages, les documentaires et les films d’animation. Le festival compte trois compétitions : le « golden tulip » ou la compétition internationale, la compétition nationale et la compétition des Droits Humains dans le Cinéma.

Festival des derviches tourneurs

Le Festival des derviches tourneurs est un des grands festivals véhiculant culture, histoire et tradition de la Turquie. Il est organisé à Konya parce que les derviches tourneurs ont connu leurs débuts par Mevlana, un poète célèbre. D’ailleurs, le festival est organisé dans le but de lui rendre hommage. Ainsi, tous les 17 décembre, date de commémoration de sa mort, de grandes festivités sont organisées. Le festival dure 15 jours après le jour de l’anniversaire de la mort du poète. Les fidèles participent alors à des cérémonies religieuses ouvertes au public au mausolée de Mevlana.