Bilbao, une ville aux multiples visages

J’en ai déjà parlé en évoquant la richesse culturelle du Pays basque, mais Bilbao est une ville si fascinante qu’il faut prendre le temps de s’y consacrer. Comptant parmi les plus grandes agglomérations espagnoles, Bilbao oscille entre passé et avenir. En dehors des sites et monuments à visiter, je vous indiquerai quelques bons plans pour une immersion totale au cœur de la plus grande ville du Pays basque espagnol.

Bilbao et ses monuments : une évolution perpétuelle

Jamais une ville ne m’aura autant marqué par son contraste architectural. A Bilbao, l’ancien n’est jamais très loin de l’ultramoderne et on se plait à déambuler entre les quartiers. Le centre historique est le meilleur endroit pour entamer la découverte de Bilbao, à commencer par la visite de l’église de San Antón qui arbore un magnifique style gothique. En empruntant le pont de la Merced, vous aurez un joli aperçu de ce que fut Bilbao au début du 20e siècle. Il ne faut pas non plus hésiter à faire un tour du côté du marché de la Ribera.

Arborant un tout autre visage, le musée Guggenheim, situé en bordure de la ria Bilbao, témoigne de la volonté de la ville de se tourner vers l’avenir. Ce musée aux formes indescriptibles a été érigé dans les années 90 pour marquer le renouveau du Pays basque, fortement marqué par la crise économique des années 80. Le pont de Zubizuri ainsi que l’Euskalduna font également partie des monuments contemporains de Bilbao.

Sortir à Bilbao : les bons plans

Alors que la tournée des bars à tapas caractérise Barcelone et d’autres villes espagnoles, à Bilbao, la tradition est typiquement basque avec la dégustation des pinxtos, une sorte de toast garni de différentes spécialités locales. On trouve de nombreux établissements où on peut en manger dans les quartiers d’Abando et d’Indauxtu. Parmi les spécialités culinaires locales, les recettes à base de cabillaud sont inimitables. Le bacalao al pil pil, un plat à base de morue, est l’autre spécialité à gouter à Bilbao.

Durant votre séjour en ville, je vous conseille d’opter pour le Bilbao Card qui permet d’avoir de substantielles réductions sur le prix du ticket des transports publics ainsi qu’à l’entrée des musées et des sites culturels. En soirée, les pubs et les discothèques offrent un large choix d’ambiances. Ceux qui aiment le jazz iront à l’Alambique tandis que les rockeurs dans l’âme se feront une joie de passer une soirée au Cab. Parmi les discothèques les plus animées, on peut citer le Garden.

Se loger à Bilbao : de multiples possibilités

Si vous avez l’âme noctambule, vous pourrez opter pour une pension ou un bed and breakfast dans le centre ville à proximité directe des bars à tapas et restaurants de la vieille ville. Pour certains établissements, ce n’est pas donné et vous pourrez compter jusqu’à 130€ la nuit, comptez aussi avec le bruit des ruelles et des chambres voisines, à situations festives correspondent souvent les caractéristiques des lieux bruyants. A quelques kilomètres du centre ville, vous trouverez plus facilement des auberges – hôtels dont certains proposent des nuitée à moins de 50€. C’est plus accessible mais il faut nécessairement être véhiculé. Le bon plan, je l’ai trouvé sur Voyage-Privé, à moins de 90€ pour un hôtel de très haut standing (qui en vaut normalement près de 300). Le site propose des nuitées hors trajet ce qui est très accommodant lorsqu’on se trouve déjà sur place.

Bonne découverte !